A Crew’s Rope

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

«Je tiens à tous vous offrir cette longueur de cordage. Mis bouts à bouts, ils totalisent une longueur de douze pieds.

Le cordage d’un voilier est, on l’aura appris, aussi essentiel que son équipage. Il permet de soulever les plus grandes charges, sa flexibilité offre la possibilité de créer les nœuds les plus divers afin de soutenir, et il est aussi capable d’affronter toutes intempéries. C’est une description qui, je crois, s’avère juste lorsque l’on parle de l’équipe que nous formions.

 

Maintenant que nous avons levé nos ancres métaphoriques personnelles pour poursuivre nos routes, ce cordage se divise en multiples parts. Peut-être croirez-vous qu’une aussi petite corde est inutile, mais cela est faux. Cette corde existe pour nous rappeler que même individuellement, nous somme forts. Même si notre portée se rétrécie, nous pouvons malgré tout supporter des masses importantes, avons la flexibilité nécessaire à la création de multiples nœuds, et que nous avons la résilience nécessaire pour affronter toutes intempéries.

Tout ce potentiel, autant dans les grandes et petites cordes qu’en nous même, réside dans les brins, ces ficelles qui s’entremêlent de façon complexe afin de créer un tout plus grand que soi-même. Ce fût cette même complexité en chacun de nous qui nous a permis de construire une équipe solide, et qui nous servira à nous aussi plus tard; c’est ce qui fait de nous des êtres uniques, qui s’avèrent être tous très intrigants et intéressants.

S’il nous arrive de l’oublier, il nous serra alors possible à la vue de notre corde de nous souvenir de notre grand potentiel et de notre force innée. Ceci est la fin d’une étape, mais rien n’est totalement terminé. Ce si bel effort entamé doit maintenant se poursuivre et perdurer; en ce sens et pour conclure, j’aimerais adapter les mots de Gaston Miron :

Nous ne sommes plus revenus pour revenir,

Nous sommes arrivés à ce qui commence

Merci.»

 

Participant #programmecabestan, mai 2019

Poursuivez votre lecture avec ces articles

A Rest Day for Deckhands

This morning (unfortunately) was the mid-stay mark. We needed a reward: a quiet rest day. VACATIONS, FINALLY! We woke up at anchor close to Ile aux Pommes, where we arrived the day before under a shy sun hidden behind clouds (it is important to specify that we could wake up at 9). Our three “cooks”

Lire plus »

A Capstan Tale

Since we’ve boarded the EcoMaris 2 weeks ago as 12 stowaways following their path to freedom and responsibility, 5 scouts have taught us how to navigate and live with others, bringing us back to our “human-ity”. Since the start of the expedition, we’ve developped relationships, gained knowledge, discovered affinities and aknowledged who we are in

Lire plus »

Mutiny

This morning, the Roter Sand left Havre Colombier under the warm sun. The new mates attempted a manoeuvre, weighing the anchor and leaving the bay using only the sails. It required thorough preparation, communication an team coordination. We were then ready for our next challenge: a “mutiny”. Marguerite was our manoeuvre chief for the day,

Lire plus »
Scroll to Top