Programme Cabestan 2016 – début de la saison au départ de Sorel-Tracy

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

[et_pb_section bb_built= »1″ admin_label= »section »][et_pb_row admin_label= »row »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Text » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

Le lundi 18 avril dernier, 13 jeunes de 18 à 35 ans en situation de difficulté d’intégration et de maintien à l’emploi ont pris leur courage à deux mains en embarquant pour une aventure de deux semaines sur le voilier d’EcoMaris.

Comme le souligne bien Mariano notre responsable de formation : « le Programme Cabestan (anciennement Sextant) est une fenêtre, une possibilité de voir un monde différent. C’est une opportunités de vivre une expérience unique qui ouvrira des horizons. Des milliers des jeunes n’osent pas rêver , n’osent pas  se projeter dans un univers différents. Il sont souvent pris dans une cercle ou ils manquent énormément de stimulation. Le Programme Cabestan leur offrira une opportunité de découvrir : le monde la navigation, le travail en équipe, la responsabilité, le respect, etc. La relation avec la nature pourra servir comme levier d’un volonté à oser faire quelque chose de différent dans leur vie. »

Ariane, notre coordonnatrice des programmes pédagogiques ajoute également que  »c’est une possibilité de sortir complètement du quotidien, une occasion de se dépasser, de sortir de sa zone de confort et de se découvrir des nouveaux goûts, des nouveaux talents. Cabestan, c’est deux semaines en groupe en espace restreint, face au fleuve. C’est courir la chance de redécouvrir qui on est, pour soi, et dans un groupe. Sur un voilier, on a jamais fini d’apprendre; sur soi, les autres, mais aussi sur une tonne d’autres choses concrètes qui nous servent à tous les jours de notre vie. Les compétences humaines et techniques qu’on va chercher dans une expérience comme celle-là sont indescriptibles. Cabestan, c’est l’air pur, c’est le large, le vent, les vagues, le soleil et la pluie. C’est la vigie, la roue, la cuisine, les cartes, la voile, les manoeuvres, les noeuds, le ménage, la peinture, le sablage. Cabestan, c’est un peu la misère et le travail, mais surtout la joie se rendre quelque part, ensemble… ‘’

Dans notre prochain billet, nous donnerons plus de détails sur le point de vue des jeunes et les différentes découvertes qui ont pu faire pendant leur expédition.

L’équipe d’EcoMaris

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row admin_label= »Row »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Text » background_layout= »light » text_orientation= »center » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

Merci à nos partenaires

[/et_pb_text][et_pb_gallery admin_label= »Gallery » fullwidth= »off » orientation= »landscape » show_title_and_caption= »off » show_pagination= »on » background_layout= »light » auto= »off » hover_overlay_color= »rgba(255,255,255,0.9) » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid » posts_number= »5″ /][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Poursuivez votre lecture avec ces articles

Les nœuds de l’équipage

«Je tiens à tous vous offrir cette longueur de cordage. Mis bouts à bouts, ils totalisent une longueur de douze pieds. Le cordage d’un voilier est, on l’aura appris, aussi essentiel que son équipage. Il permet de soulever les plus grandes charges, sa flexibilité offre la possibilité de créer les nœuds les plus divers afin

Lire plus »

Un récit de Cabestan mai 2019

Depuis 2 semaines à bord du navire ECOMARIS, 12 humains clandestins qui bravent leur route pour évoluer dans la liberté et la responsabilité, 5 humains éclaireurs qui nous apprennent à naviguer, à vivre en groupe, nous ramenant à notre ‘’huma-unité’’, au début du voyage, on développe des liens, des connaissances, des affinités et une reconnaissance

Lire plus »
Retour haut de page