Ce matin marquait, malheureusement, la moitié du séjour. On méritait donc une récompense : une journée tranquille et reposante. ENFIN LES VACANCES! Nous nous sommes réveillés, ancrés de la veille tout près de l’Île-aux-pommes, sous un soleil encore timide derrière les nuages (il est important de préciser que nous avons pu se lever à 9h). Nos trois « cook » nous ont préparé un déjeuner composé d’œufs brouillés, de bacon, de toasts, de crêpes, de fruits et, bien évidemment, de café! Nous avons ensuite levé l’ancre sous un magnifique soleil, caché encore par quelques nuages rebelles.

Nous nous sommes ensuite dirigés de nouveau vers la Côte-Nord du fleuve en repassant près de Cap-du-Bon-Désir dans l’espoir d’y apercevoir un ou deux rorquals moins gênés en ce début de saison. Durant la traversée, Simon nous a permis de comprendre un peu mieux le calcul des marées et son utilité pour la navigation.

Par la suite, Alexis, accompagné de ses représentations miniatures, nous a présenté les principaux animaux marins peuplant le fleuve, en particulier les mysticètes et odontocètes. Après environ deux heures de navigation, nous avons atteint l’autre côté du fleuve, juste à temps pour le dîner. Deux pains aux bananes ont d’ailleurs été dévorés en trois minutes, sans exagérer. Trois voiles sur quatre ont été hissées, par la suite, à notre grand plaisir!

L’après-midi a été vraiment relaxante : lecture pour certains, apprentissages pour d’autres, dégustation ou cuisine, sommeil ou bronzage : chacun a trouvé son bonheur en cette magnifique journée. Nous avons (presque) vu une baleine, mais notre trop grand désir de la voir et les 40 yeux fixés sur elle les ont sans doute intimidées un brin. Nous avons atteint un nouveau record de vitesse à la voile par Élizabeth : 1,4 nœuds! Les eaux calmes du Fleuve St-Laurent nous ont donc portés, lentement, mais sûrement. Nous nous sommes ancrés tout près de Forestville, aux alentours de 21h.

Nous avons eu la chance d’abattre les voiles en face d’un magnifique couché de soleil. Les gros manteaux ont d’ailleurs passé la journée dans nos couchettes et nos visages portent la marque d’un soleil radieux. Les sourires, en cette fin de journée, sont tous représentatifs du bonheur que nous a apporté celle-ci ainsi que celui que nous offre le fleuve. La soirée se termine sur le pont pour certains, puisqu’elle nous permet d’y être sans frissonner et d’observer la grandeur du fleuve, et dans le carré pour d’autres. Un film va peut-être être présenté, accompagné d’un peu de pop-corn (on n’en a jamais trop), mais il est certain que nous allons bien dormir. L’aventure nous offre encore plusieurs expériences et nous avons tous hâte d’apprendre davantage. Les vacances ne sont pas encore terminées…

Texte rédigé par Lisandre Guertin dans le cadre du Défi environnement du Cégep Édouard Montpetit 2018