Emmanuelle rainville

 Chez Fraco depuis 1999 et coprésidente depuis 2016.

« L’inclusion est quelque chose qui se fait d’humain à humain, un geste à la fois. »
Qu’est-ce qui vous motive à vous impliquer dans le projet la Route des possibles ?

Redonner, inspirer. J’aime les humains et la diversité. Je crois que nous vivons dans une société qui favorise le « moulage ». Il est donc difficile pour les gens qui n’entrent pas dans un certain cadre de trouver leur place alors que la différence est souvent la force d’une personne, la petite différence qui créer l’étincelle lorsqu’elle est habitée ou « assumée ».

Selon vous, quelles sont les qualités indispensables d’une leader inspirante, d’une entrepreneure ou d’une mentore ?

Selon moi, pour être inspirante, une leader doit se connaître et s’habiter pleinement.

Une histoire loufoque/incroyable ou une fierté liée à votre épopée professionnelle.

J’ai grandi dans une commune composée de 10 maçons avec qui nous cohabitions et je dirais que c’est à ce moment que mon épopée professionnelle a débuté. Je n’avais alors aucune idée que ce serait un des événements marquants qui a contribué à la leader que je suis devenue.

À quand remonte votre intérêt pour l’univers de la voile ?

Je n’ai pas tellement d’intérêt pour l’univers de la voile. Ma seule expérience est un voyage extraordinaire que j’ai fait aux Grenadines en 2004 avec mon oncle, mon père et ma sœur.

Tout autre élément que vous aimeriez partager au public pour démontrer la viabilité, la qualité et la pertinence de la Route des possibles.

L’inclusion est quelque chose qui se fait d’humain à humain, un geste à la fois. Notre implication personnelle est nécessaire pour obtenir des résultats, pour arriver à faire découvrir des possibilités jusqu’alors inconnues à des jeunes qui ne le savent peut être pas encore mais pour qui tout est possible.
Retour haut de page