Suite à une première soirée plutôt nauséeuse pour certains et une belle nuit à bord pour d’autres, nous avons eu droit à notre première journée de navigation. Après environ une heure de retard sur l’heure de départ prévu, parce que la toilette des hommes était bouchée, nous avons quitté le port de Tadoussac en direction du Fjord du Saguenay.

La plupart d’entre nous, si ce n’est pas tout le monde, espérait faire de la voile. Eh bien, aujourd’hui, nous avons eu la chance de voir nos attentes réalisées, car après avoir commencé notre périple avec le moteur, nous avons eu la chance de participer activement au hissage des voiles. Avant tout, pour faire suite au voyage chez Rossy de hier, les supers matelots nous ont prêté des imperméables (pantalons et manteaux). Nous avons également appris plusieurs manœuvres, par exemple empanner, border, choquer, ainsi que virer de bord. Certains ont même eu la chance de jouer au capitaine et de gouverner le bateau.

Outre ces manœuvres, nous avons appris un tout nouveau langage : le langage marin. Par exemple, nous avons appris ce que les mots bastaques, balancines, bôme, foc et corne veulent dire. Pendant la journée, nous avons eu la chance de voir de magnifiques paysages.  Nous n’avons toujours pas vu de baleine mais nous avons, in extremis, vu trois phoques. De plus, pour nos premiers repas sur le bateau, nous avons eu la chance de manger de délicieux mets préparés pas nos compagnons de voyage.

Texte rédigé par Charlotte Daoust dans le cadre du Défi environnement du Cégep Édouard Montpetit 2018