Les animaux, la solution pour contrer la désertification

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

[et_pb_section admin_label= »section »][et_pb_row admin_label= »row »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Text » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

À toute chose, malheur est bon. Allan Savory, cet homme extrêmement brillant qui a fait abattre des milliers d’éléphants pour éviter la désertification, est aujourd’hui pris avec ses remords. Il a fait une erreur monumentale. Il se repent brillamment avec cette présentation où il démontre comment l’introduction d’animaux sur un territoire peut renverser le processus de désertification en créant des milieux humides. À voir absolument.

La solution au changement climatique est là! En grande partie. Reste plus qu’à enlever les doigts de notre nez et de les pointer vers notre premier ministre Harper qui fait vraiment n’importe quoi en se retirant de la Convention de l’ONU pour lutter contre la désertification. Son cerveau est vraiment en train de se désertifier… Je n’arrive pas à y croire. Qu’est-ce qui peut bien motiver ce fou furieux? Qui va bien pouvoir l’arrêter? Bref, ne déprimez pas tout de suite et écoutez ceci, c’est rempli d’espoir.

Au Canada, la désertification on aime ça.

[/et_pb_text][et_pb_video admin_label= »Video » src= »http://www.ted.com/talks/allan_savory_how_to_green_the_world_s_deserts_and_reverse_climate_change?language=fr »]

[/et_pb_video][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Poursuivez votre lecture avec ces articles

Les nœuds de l’équipage

«Je tiens à tous vous offrir cette longueur de cordage. Mis bouts à bouts, ils totalisent une longueur de douze pieds. Le cordage d’un voilier est, on l’aura appris, aussi essentiel que son équipage. Il permet de soulever les plus grandes charges, sa flexibilité offre la possibilité de créer les nœuds les plus divers afin

Lire plus »

Un récit de Cabestan mai 2019

Depuis 2 semaines à bord du navire ECOMARIS, 12 humains clandestins qui bravent leur route pour évoluer dans la liberté et la responsabilité, 5 humains éclaireurs qui nous apprennent à naviguer, à vivre en groupe, nous ramenant à notre ‘’huma-unité’’, au début du voyage, on développe des liens, des connaissances, des affinités et une reconnaissance

Lire plus »
Retour haut de page