Bioluminescence et changement social

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Découvrez le parcours des Cabestan à bord du Roter Sand par le magnifique texte d’une participante :

 »Un instant entre la brise et une vague; prendre le temps d’écrire. Le soleil plombe, Gilles gratte une guitare minuscule, ça sent le brocoli frais et j’entends parler de notre position GPS. Moment de paix. Moment présent.

Les mots sont peu pour exprimer la réalité d’être à bord. Tellement d’aspects à aborder, de sentiments à exprimer. Il y a une bruine de rêve qui nous rafraîchit l’âme… Les lettres T et S cousues sur la grande voile nous rappellent qu’on vogue sur un Tall Ship! Le plus grand voilier québécois du Saint-Laurent! Juste ça. Et le miracle si près.

Seize humains sur le Roter Sand, parmi l’immensité des eaux qui nous entourent. Ce lieu si précieux pour une diversité innombrable de mammifères marins et si prolifique de vie microscopique. Un lieu de ressourcement, d’alimentation, de pause revigorante. Pas seulement pour les rorquals mais aussi pour tous les gens qui se côtoient à bord. On vient chercher notre plancton, notre bioluminescence; retrouver notre essence. On expérimente de tout; des tâches domestiques aux relevés de position sur la carte en passant par la gestion de soi et la tolérance. Renouer avec soi et en profiter. Respirer profondément, nourrir nos rêves en s’amarinant aux conditions de navigation.

Nous sommes bien entourés, gardé au cap par l’équipage patient et chaleureux. Guidés sur les flots de nos pensées et encouragés à défoncer nos remparts futiles; soit pour regagner le port de nos vies ou pour voguer vers de nouveaux défis.

Merci à tous les gens à bord et à terre de nous faire profiter de votre expérience, de votre confiance et de vous-mêmes. De nous faire vivre cette aventure à couper le souffle, faite de paysages et d’apprentissages. Toucher cette surréalité du présent est précieuse. PEACE.

-Isabelle Boutin, mai 2018-

Poursuivez votre lecture avec ces articles

Les nœuds de l’équipage

«Je tiens à tous vous offrir cette longueur de cordage. Mis bouts à bouts, ils totalisent une longueur de douze pieds. Le cordage d’un voilier est, on l’aura appris, aussi essentiel que son équipage. Il permet de soulever les plus grandes charges, sa flexibilité offre la possibilité de créer les nœuds les plus divers afin

Lire plus »

Un récit de Cabestan mai 2019

Depuis 2 semaines à bord du navire ECOMARIS, 12 humains clandestins qui bravent leur route pour évoluer dans la liberté et la responsabilité, 5 humains éclaireurs qui nous apprennent à naviguer, à vivre en groupe, nous ramenant à notre ‘’huma-unité’’, au début du voyage, on développe des liens, des connaissances, des affinités et une reconnaissance

Lire plus »