Grand Cerf-Volant ou Cirque du soleil

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

[et_pb_section admin_label= »section »][et_pb_row admin_label= »row »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Text »]

Depuis presque le début des temps, nous appelons notre projet de grand voilier à vocation environnementale, le Grand Cerf-Volant.

« Hein? Vous allez amener des jeunes sur un cerf-volant, disent les uns? Ça a pas rapport votre nom, disent les autres. C’est quoi le lien entre un cerf-volant et un bateau?  » Messieurs dames, calmez-vous, je vous explique une fois pour toute… Le Grand Cerf-Volant est le titre de la chanson de Gilles Vigneault, qui a inspiré la base du projet.

La métaphore est la suivante: le cerf-volant permet aux jeunes de s’envoler loin de leurs parents, pour aller voir de leurs propres yeux si les océans sont toujours vivants. Il permet d’aller jouer avec le vent, de développer les intérêts, la motivation et les forces des jeunes. Le cerf-volant sert à orienter en voyant la vie d’un peu plus haut, d’un peu plus loin. Il sert à former des jeunes, à les « charger d’eux-mêmes« , c’est-à-dire à les aider à trouver qui ils sont et ce qu’ils veulent faire de leur vie. Une fois que cela est accompli, le plus gros du travail est fait et il ne reste plus qu’à « jeter les dés dans la main du temps ». Le Grand Cerf-Volant est le cadeau de la liberté à nos jeunes.

Lisez le texte ou, encore mieux, écoutez la chanson, vous comprendrez. La version d’Ariane Moffatt est très bien

« Un jour je ferai mon grand cerf-volant
Un côté rouge, un côté blanc
Un jour je ferai mon grand cerf-volant
Un côté rouge, un côté blanc, un côté tendre
Un jour je ferai mon grand cerf-volant
J’y ferai monter vos cent mille enfants, ils vont m’entendre
Je les vois venir du soleil levant

Puis j’attellerai les chevaux du vent
Un cheval rouge, un cheval blanc
Puis j’attellerai les chevaux du vent
Un cheval rouge, un cheval blanc, un cheval pie
Puis j’attellerai les chevaux du vent
Et nous irons voir tous les océans s’ils sont en vie
Si les océans sont toujours vivants

Par-dessus les bois, par-dessus les champs
Un oiseau rouge, un oiseau blanc
Par-dessus les bois, par-dessus les champs
Un oiseau rouge, un oiseau blanc, un oiseau-lyre
Par-dessus les bois, par-dessus les champs
Qui nous mènera chez le mal méchant pour le détruire
Bombe de silence et couteau d’argent

Nous mettrons le mal à feu et à sang
Un soleil rouge, un soleil blanc
Nous mettrons le mal à feu et à sang
Un soleil rouge, un soleil blanc, un soleil sombre
Nous mettrons le mal à feu et à sang
Un nuage monte, un autre descend, un jour sans ombre
Puis nous raserons la ville en passant

Quand nous reviendrons le cœur triomphant
Un côté rouge, un côté blanc
Quand nous reviendrons le cœur triomphant
Un côté rouge, un côté blanc, un côté homme
Quand nous reviendrons le cœur triomphant
Alors vous direz : « Ce sont nos enfants, quel est cet homme
Qui les a menés loin de leurs parents? »

Je remonterai sur mon cerf-volant
Un matin rouge, un matin blanc
Je remonterai sur mon cerf-volant
Un matin rouge, un matin blanc, un matin blême
Je remonterai sur mon cerf-volant
Et vous laisserez vos cent mille enfants chargés d’eux-mêmes
Pour jeter les dés dans la main du temps

Pour jeter les dés dans la main du temps »

Pour ceux qui se demandent encore c’est quoi le rapport entre un cerf-volant et un bateau, je vous relance la question: c’est quoi le rapport entre un cirque et un soleil?

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Poursuivez votre lecture avec ces articles

Les nœuds de l’équipage

«Je tiens à tous vous offrir cette longueur de cordage. Mis bouts à bouts, ils totalisent une longueur de douze pieds. Le cordage d’un voilier est, on l’aura appris, aussi essentiel que son équipage. Il permet de soulever les plus grandes charges, sa flexibilité offre la possibilité de créer les nœuds les plus divers afin

Lire plus »

Un récit de Cabestan mai 2019

Depuis 2 semaines à bord du navire ECOMARIS, 12 humains clandestins qui bravent leur route pour évoluer dans la liberté et la responsabilité, 5 humains éclaireurs qui nous apprennent à naviguer, à vivre en groupe, nous ramenant à notre ‘’huma-unité’’, au début du voyage, on développe des liens, des connaissances, des affinités et une reconnaissance

Lire plus »
Retour haut de page