Apprendre plein d’affaires. Dire les vraies affaires.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Plongez dans l’aventure!
Suivez les traces d’une exploratrice du Saint-Laurent.
 
 »Le vent, la brise.
La pluie, la brume.
Les fous rire, les petits accrochages.
Le foc, la grande voile.
Les écoutes, les bastaques.
Le grand large, les petites montagnes, l’eau salée, l’eau douce. Les douches de marinas, les promenades de 1h30 pour aller au dép. Apprendre plein d’affaires.
Dire les vraies affaires.
Les siestes sur le pont, les dodos dans les couchettes. Les déjeuners, dîners, souper autours de la grande table. Les perséides, le phytoplancton bioluminescent. Les étoiles qui font le tour du bateau. Se baigner dans l’eau beaucoup trop froide. Escalader des chutes naturelles. Ramasser des dollars de mers. Jouer au loup garou la nuit. S’amarrer au quai de Rimouski.
Se rendre compte qu’on a beaucoup de patience et de bienveillance.
Faire des nœuds de cabestan. S’endormir le soir avec la houle. Se coucher tard, se lever tôt. S’émerveiller à la vue de baleines. Prendre 50 mille photos. S’ennuyer de sa blonde et de son chien. Faire à manger pour 16 personnes. Rater le souper. Mettre trop d’épices. Pêcher et réaliser pourquoi on est végétarien. Partager sa spiritualité. Faire du ménage. Danser et chanter. Jouer du ukulélé.
Se faire des amis.
Avoir froid, avoir chaud. Contempler les bélougas. Les trouver tellement beaux.
Se faire accepter.
Mettre des bas chauds. Faire des bye bye aux autres bateaux.
Entendre le violon.
Entendre la flûte.
Méditer.
Réfléchir sur l’avenir.
Respecter ses limites.
Sourire
Grandir
 
C’est ça pour moi, le Projet Cabestan. »
Participante au Programme Cabestan – Août 2018

Poursuivez votre lecture avec ces articles

Les nœuds de l’équipage

«Je tiens à tous vous offrir cette longueur de cordage. Mis bouts à bouts, ils totalisent une longueur de douze pieds. Le cordage d’un voilier est, on l’aura appris, aussi essentiel que son équipage. Il permet de soulever les plus grandes charges, sa flexibilité offre la possibilité de créer les nœuds les plus divers afin

Lire plus »

Un récit de Cabestan mai 2019

Depuis 2 semaines à bord du navire ECOMARIS, 12 humains clandestins qui bravent leur route pour évoluer dans la liberté et la responsabilité, 5 humains éclaireurs qui nous apprennent à naviguer, à vivre en groupe, nous ramenant à notre ‘’huma-unité’’, au début du voyage, on développe des liens, des connaissances, des affinités et une reconnaissance

Lire plus »